SAVOIRS

Publié le samedi 29 septembre 2012

Ce que je construis

Tout le monde est porteur de savoirs ! Ces savoirs sont complémentaires et diversifiés, c’est ce qui fait leur richesse. La valorisation, l’échange et la transmission des connaissances, des compétences et des techniques sont possibles à partir du moment où elles peuvent s’exprimer, se rencontrer, se mélanger dans des lieux et moments prévus à cet effet.

La mixité des genres, des cultures et des générations sur notre territoire est à encourager. Elle facilite l’accessibilité aux savoirs, soutient l’émancipation de chaque individu, permet de s’affranchir de la domination de la culture de masse, libère de l’illusion de la recherche de bonheur par la consommation et stimule le sens critique indispensable pour faire ses choix de manière autonome…

A l’heure de l’uniformisation avec le développement de la technologie qui nous montre ses performances tout comme ses limites, nous pensons que le progrès passe par le partage convivial des connaissances. Les solutions nouvelles doivent tenir compte des enseignements passés. Bien que remis au goût du jour, les savoirs ancestraux sont en voie de disparition.
Sachons les cultiver. _


Nos propositions

Cliquez sur les liens pour découvrir les compléments d’info en vidéo

1. Éditer et diffuser un « guide des savoirs » avec une cartographie des lieux et des activités des marchinois « passeurs de savoirs » que les habitants pourraient alimenter.

2. Contribuer à la promotion des savoirs de proximité par la création d’une radio locale en développant une approche critique et réfléchie de l’information.

3. Examiner la faisabilité d’ouvrir une maison des jeunes et informer la population des recherches effectuées et des choix à opérer en concertation avec les éducateurs et les jeunes.

4. Réfléchir le projet pédagogique de l’accueil extra scolaire dans une optique de rencontre avec les anciens.

5. Encourager le travail d’éducation permanente du centre culturel à travers toutes ses actions (diffusion, arts plastiques, ateliers, animations…)

6. Multiplier les initiatives qui encouragent le troc et le don d’objets (livres, graines à semer, anciennes variétés de fruits et légumes…)

7. Soutenir l’adaptation des apprentissages pour les élèves en difficulté en réfléchissant à la mise en place d’une filière pédagogique alternative (type Freinet, Montessori…) en concertation avec les enseignants.

8. Faire connaître les compétences et les initiatives du personnel communal.

9. Appuyer la politique d’animation de la bibliothèque publique via les partenariats et attribuer d’avantage de moyens à l’animateur de l’Espace Public Numérique.

10. Soutenir les échanges intergénérationnels en s’appuyant sur le musée de la vie d’autrefois.



Une équipe pour porter ces idées :


GESTION COMMUNALE / CADRE DE VIE / ÉNERGIE / CONSOMMATION / SOLIDARITÉS