Fissurer les certitudes

Le 3 octobre 2017, le groupe citoyen « Les tronches vertes » souhaite mettre la sécurité du nucléaire en question

Publié le vendredi 22 septembre 2017

Après une chaine humaine citoyenne de 90 km

Le 25 juin dernier, nous étions 50 000 à faire la chaine pour questionner la sécurité de la centrale nucléaire de Tihange. Organisée conjointement par des initiatives citoyennes belges, néerlandaises et allemandes, de Tihange à Aachen, en passant par Liège et Maastricht, une ligne de 90 km rendait visible les préoccupations des citoyens proches et moins proches de la centrale.

Un nouveau rapport alarmant sur l’état du réacteur de Tihange 2

La semaine dernière un nouveau rapport de la KUL formulait de nouveaux doutes sur la sécurité du réacteur Doel 3 et Tihange 2.

En effet, Electrabel et l’AFCN soutiennent depuis la découverte de bulles d’hydrogène dans l’acier de ces réacteurs (bulles responsables de 13 000 microfissures), que ces défauts sont présents depuis la construction de la centrale, sans augmentation de leur nombre. Cette absence d’évolution serait preuve d’absence de danger.

Or les études des chercheurs de la KUL remettent en question cette thèse. En comparant les mesures d’oxygène faites au moment de la fabrication de la centrale, et le calcul de l’oxygène nécessaire à produire les bulles, les chercheurs ont relevé une incohérence. Tant de bulles n’ont pas pu être formées par si peu d’oxygène au moment de la fabrication. Conclusion : les bulles se sont formées durant la vie de la centrale. Moralité simple : la centrale vieillit !

Cette étude doute aussi de certains postulats dans la méthodologie de l’étude de l’AFCN qui avait conclu à la non-dangerosité des réacteurs incriminés : des fissures proches étant considérées par l’AFCN comme une seule fissure.

À ces deux interpellations, la réponse de l’AFCN peut se lire en forme… de non-réponse ! Elle répète les mêmes arguments, sans y ajouter d’éléments remettant en cause le doute des chercheurs de la KUL, sans nouvelle explication, sans démonstration qui puisse réellement nous rassurer…

La vigilance locale à Marchin

En juin 2016, une interpellation au Conseil communal par le groupe Écolo faisait naitre une « commission Centrale nucléaire de Tihange ». Cette commission ne s’étant réuni qu’une fois , les conseillers Écolo se sont encore inquiétés de la mise à jour du plan communal d’urgence lors de la séance du Conseil de cette semaine .

Il semble que ces interventions ne soient pas dénuées d’effet puisque l’actualisation de ce plan devrait être finalisée pour une présentation en octobre 2017.

Il resterait à faire l’état des lieux de la mise à jour du plan d’urgence des autres communes avoisinant la centrale nucléaire de Tihange.

Ce mardi 3 octobre, une soirée pour questionner la sécurité du nucléaire

Le groupe citoyen « Les tronches vertes », lié à la locale écolo de Marchin souhaite prendre du recul et faire le point sur une série de questions. Quelles leçons tirer du passé, notamment de l’accident de Tchernobyl ? Dans quel état se trouve la centrale de Tihange ? Faut-il s’alarmer ? Quelles sont les mesures de protection de la population ? Sommes-nous préparés à toutes éventualités ? Quelles alternatives à l’énergie nucléaire ? Allons-nous revenir à la bougie ?

De nombreux faitssont plutôt inquiétants. Mais nous avons tenu à ce que, d’une certaine façon, la voix de ceux qui se veulent rassurants sur l’état de la centrale soit aussi représentée lors de cette soirée.

Cet évènement qui se veut informatif est ouvert à tous : marchinois et habitants des communes avoisinantes, sympathisant ou non à Écolo.

Invités :

Marc MOLITOR
Ancien journaliste de la RTBF, auteur du livre « Tchernobyl - Déni passé, menace future ? »

Francis LEBOUTTE
Ingénieur civil, membre fondateur de l’asbl « Fin du nucléaire », actif dans le mouvement de la décroissance (mpOC-Liège), contributeur du journal Kairos

Morice TOUBIANNA
Docteur en médecine, ancien membre de l’OMS (Organisation mondiale de la santé), de l’AIEA (Agence Internationale de l’Energie atomique), auteur du livre « Arrêtez d’avoir peur ! »

En présence de Jean-Marc NOLLET et de Muriel GERKENS (députés fédéraux)


L’adresse du jour : Rue Émile Vandervelde, 17A à Marchin

Autres articles sur le sujet des énergies :