En 2012, vous étiez nombreux à placer votre confiance dans une première liste Écolo. Les résultats étaient inespérés : quatre conseillers élus et deux sièges au CPAS ! Au fil de cette législature, nous avons démontré notre endurance et notre capacité à proposer d’autres modèles de développement pour notre commune, donnant parfois du fil à retordre à la majorité en place ! Nous revendiquons un projet de société qui tienne compte des limites de la planète. Un projet de société où se déplacer, se soigner, s’alimenter, se chauffer peuvent être à la portée de tous. Gestion communale, santé, emploi, mobilité, justice sociale, biodiversité, consommation et climat… Autant de défis que nous voulons relever pour que Marchin passe au vert. Voici les 8 premières propositions concrètes pour montrer qu’il est possible de s’engager pour sa commune avec une autre vision, à l’écoute des habitants et des exigences de notre temps.

 

 

 

Marc Bourguignon, Atelier Aimbé

 

Chaque mois, au Conseil communal, chaque semaine, au Collège communal, des décisions qui nous concernent sont prises et engagent notre quotidien. Nous voulons rendre aux Marchinois la possibilité de s’approprier les débats. Une vision à long terme, c’est ce qu’il faut avoir. Un accès aisé à l’information, c’est ce qu’il faut donner. Aller à la rencontre de l’expression des habitants, c’est ce qu’il faut faire.

 

1.     Donner une place aux habitants dans les décisions budgétaires communales

Rendre visible et expliquer le budget communal pour que chacun puisse en avoir une vue globale et analyser les choix effectués.

Allouer une partie des finances en budget participatif pour permettre à des citoyens de réaliser des projets d’intérêt collectif : aménager la place d‘un hameau, installer une plaine de jeux, acquérir de l’outillage communautaire, par exemple…

2.      Établir un état des lieux des voiries à réparer, expliquer les priorités aux citoyens et inventorier le gros outillage et le matériel roulant pour mieux anticiper et planifier les dépenses à venir. 

3.       Mettre en place des assemblées citoyennes populaires composées d’habitants volontaires et inviter les conseils consultatifs (aînés, jeunes, enfants) pour débattre à intervalles réguliers sur des questions en amont des principales décisions telles que la taxe sur les déchets, l’affectation de bois, terrains et bâtiments publics ou toute matière relevant du pouvoir communal et concernant le quotidien des habitants.

4.      Établir des critères objectifs et équitables pour l’attribution des subsides et des différents types d’aides aux associations et aux comités locaux culturels, sportifs… 

5.       Déterminer avec les Marchinois une vision à long terme pour notre village sous forme d’un Plan Communal de Développement Rural (PCDR) : le cadre de vie, le tourisme, l’emploi, le logement… 

6.       Rendre publics les ordres du jour des conseils communaux par voie d’affichage décentralisé, organiser épisodiquement les débats du conseil dans les différents quartiers et hameaux de Marchin, les retransmettre en vidéo sur le site Internet communal et rappeler l’existence du droit d’interpellation des élus par le citoyen.

7.       Partager avec la population les moyens à mettre en œuvre en cas de catastrophes climatiques (canicule, grand froid, inondations, …), nucléaires ou industrielles pour être prêts à réagir en cas de nécessité. L’information doit être claire, accessible, mise à jour régulièrement. Le plan d’action doit concerner en priorité les personnes les plus vulnérables. 

8.       Rendre plus démocratiques les procédures d’embauche de l’administration communale et rendre public le montant des rémunérations de l’ensemble des mandataires politiques.

 

 

Share This