En 2012, vous étiez nombreux à placer votre confiance dans une première liste Écolo. Les résultats étaient inespérés : quatre conseillers élus et deux sièges au CPAS ! Au fil de cette législature, nous avons démontré notre endurance et notre capacité à proposer d’autres modèles de développement pour notre commune, donnant parfois du fil à retordre à la majorité en place ! Nous revendiquons un projet de société qui tienne compte des limites de la planète. Un projet de société où se déplacer, se soigner, s’alimenter, se chauffer peuvent être à la portée de tous. Gestion communale, santé, emploi, mobilité, justice sociale, biodiversité, consommation et climat… Autant de défis que nous voulons relever pour que Marchin passe au vert. Voici encore 8 propositions concrètes pour montrer qu’il est possible de s’engager pour sa commune avec une autre vision, à l’écoute des habitants et des exigences de notre temps.

Marc Bourguignon, Atelier Aimbé

 

Une manière de créer de nouvelles opportunités économiques est de répondre à la demande grandissante des Marchinois d’avoir accès à des produits locaux de qualité. Nous pensons qu’il faut tendre vers une relocalisation de la production et de la distribution pour limiter les transports et retrouver du sens, de la confiance et de la convivialité dans nos échanges.

Des alternatives existent déjà, valorisons-les et veillons à ce qu’elles se répandent et se multiplient !

1.     Promouvoir la production locale, relier les agriculteurs, les commerçants et les consommateurs pour cumuler les effets bénéfiques sur l’économie locale, notre santé, la mobilité, la préservation de la biodiversité,… et sur la réduction des déchets.

– Préserver la vocation agricole des terres en facilitant l’accès des parcelles communales aux candidats maraîchers, éleveurs et apiculteurs de petite taille et aux initiateurs de potagers collectifs citoyens (bail de longue durée avec clauses environnementales). Modifier le règlement d’urbanisme en tenant compte de cette priorité.

– Organiser des journées de «  visite à la ferme«  pour découvrir les réalités et les produits des agriculteurs marchinois.

2.       Valoriser le marché hebdomadaire  par la suppression de la redevance sur les emplacements, une publicité plus attrayante, des liens avec les festivités locales et y inclure les producteurs et les artisans locaux.

3.       Mettre en place une plate-forme associative et citoyenne « Zéro déchet » pour rassembler et partager les possibilités de réduire et de revaloriser les déchets (réparation d’appareils électroménagers, utilisation de langes lavables, fabrication de produits d’entretien et cosmétiques faits maison, groupement d’achats en commun, échanges de services…). 

4.       Fournir à prix symbolique des poules pour revaloriser les déchets organiques, réduire le poids de nos poubelles, sensibiliser à l’autoproduction et valoriser les anciennes races locales.

5.       Créer un répertoire et une page Facebook pour les producteurs et les entrepreneurs locaux afin de valoriser leurs produits et soutenir la vente directe.

6.       Envisager la distribution de repas bio et locaux dans les écoles du village.

7.       Étudier la possibilité de créer un atelier de transformation des produits alimentaires locaux pour les citoyens.

8.       Travailler à la création d’une épicerie mobile qui desservirait prioritairement les quartiers sans commerce d’alimentation.

 

Share This