SAINT-VALENTRAIN : Navetteurs, cheminots, vous ne comptez pas pour des cacahuètes !

Il y a amoureux et amoureux... Le 14 février, Ecolo fera à nouveau les yeux doux aux cheminots et aux navetteurs, histoire de les remercier ! Non, ils ne comptent pas pour des cacahuètes ! Histoire aussi de rappeler la nécessité d’investir dans les transports publics pour garantir une meilleure mobilité, respectueuse de la planète. Les gares de Bruxelles et de Wallonie seront investies par des centaines de militants Ecolo (et Groen) qui distribueront aux voyageurs et navetteurs des petits sachets de cacahuètes !

Publié le lundi 10 février 2014

Ecolo remerciera les navetteurs pour leur choix en faveur de la planète.

La Saint-Valentrain rassemble, chaque année, élus et militants Ecolo, aux abords des gares de Wallonie et de Bruxelles, afin d’aller à la rencontre des amoureux des transports en commun et de leur offrir un petit cadeau en guise de remerciement. Cette année, pour remercier les navetteurs, nous distribuerons nos propositions pour améliorer le quotidien des navetteurs et des cheminots ainsi que quelques cacahuètes.... Pour Ecolo, les usagers des transports publics doivent pouvoir compter sur un service de qualité or la réalité du rail aujourd’hui donne l’impression qu’ils comptent pour des cacahuètes. Malgré les efforts du personnel, prendre le train reste cependant souvent difficile : retards réguliers, trains bondés ou supprimés, correspondances ratées, fermeture de gares, surtaxes sur les billets… Et le nouveau plan de transport risque bien dès la fin de l’année de compliquer la vie des voyageurs sur de nombreuses lignes. Au niveau des points d’arrêts non gardés, là où les navetteurs attendent leur train, la situation n’est guère meilleure comme l’a récemment rappelé l’association des navetteurs, navetteurs.be : absences de bancs, vétusté, tags, saleté…. Ecolo sera attentif à ce que les moyens promis soient réellement investis pour restaurer ces lieux.

Ecolo propose pour garantir un service correct à chacun :

  • d’augmenter l’offre de trains pour assurer à chacun une place assise ;
  • d’améliorer la ponctualité sans allonger les temps de parcours ;
  • de garantir le maintien des lignes en milieu rural ;
  • d’assurer des conditions de travail qui garantissent la sécurité et la ponctualité.