Acte V - Des sports moteurs...

Publié le jeudi 4 octobre 2012





Acte V - Des sports moteurs...


Un débat biaisé, des adaptations délaissées

Marchin est depuis longtemps une terre de sports moteurs. En témoigne l’existence, depuis de très nombreuses années, d’un club automobile (MAC) et d’aussi nombreuses compétitions.

La locale Ecolo de Marchin est régulièrement interpellée par des citoyens qui s’inquiètent de problèmes d’incivilité, de sécurité et d’impacts écologiques inhérents à de telles organisations.

Un sujet qui a le don de déchaîner les passions et de faire parler de lui dans la presse locale...

Face à ce constat, nous avons demandé qu’un débat soit organisé au sein du Conseil Communal afin que chacun puisse s’exprimer, obtenir les éléments de réponses à un certain nombre de questions et éventuellement formuler des recommandations ou demandes complémentaires aux organisateurs. Vous pouvez retrouver ici l’intégralité du point déposé au conseil communal.

Le Conseil communal a finalement décidé d’organiser une commission chargée de procéder à la récolte des réponses demandées et d’établir une liste de recommandations pour l’avenir. Une commission qui s’est péniblement réunie à deux reprises (sur l’insistance de notre Conseiller Communal, Samuel Farcy). Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le travail que nous en attendions n’était pas au rendez-vous !

Malgré l’impact sur l’environnement, les problèmes de sécurité et « l’exemplarité de ces spectacles » qui génèrent de l’ambiguïté, notamment pour les plus jeunes, nous estimions qu’un débat de fond, nuancé sur les multiples composantes de ce dossier complexe était la meilleure manière d’éclairer les décisions à prendre et les recommandations à formuler dans ce dossier où les points de vues sont pour le moins polarisés.

Malheureusement, notre bourgmestre a très rapidement ramené les objectifs de ladite commission à se positionner d’une façon toute manichéenne sur le sujet... Soit on est pour, soit on est contre la poursuite des sports moteurs à Marchin ! Au diable donc les nuances et la mise en place d’une réflexion commune ainsi que toute piste d’amélioration.

En matière de débat, on a connu mieux ! Compte tenu du fait que l’objectif de la commission a été totalement détourné et réduit à sa plus simple expression, nous avons refusé la vision dichotomique (j’aime – j’aime pas) de ce dossier, voulue par la majorité sortante. Tout simplement parce qu’elle vise à nier les problèmes existants et n’apporte aucune piste de solution !

Cependant, nous nous engageons à réinterpeller régulièrement le Conseil Communal afin que le débat puisse enfin avoir lieu avec les citoyens !


Voilà pourquoi notre programme préconise de :

continuer à exiger l’évaluation des impacts du sport-moteur (notamment le rallye du Condroz) afin de susciter le débat et mesurer objectivement les effets, tant positifs que négatifs, sur la population et l’environnement.

(Proposition 4 de la partie CADRE DE VIE de notre programme)