GESTION COMMUNALE

Publié le samedi 29 septembre 2012

Une vision stratégique des projets
Nous pensons que le dynamisme de notre commune doit se mesurer au sérieux réservé au suivi des projets plutôt qu’à l’énumération d’actions pour lesquelles elle a répondu à l’appel des pouvoirs subsidiants.

Les différentes expériences menées sur la commune (plan de mobilité, plan de cohésion sociale, GAL, Contrat rivière, Contrat programme du centre-culturel…), doivent être coordonnées vers une vision à long terme. Le tout couplé avec un plan financier pluriannuel, jalonné par des objectifs concrets et régulièrement évalués. En résumé, où et comment allons-nous vert demain ? Un itinéraire planifié vers une destination connue ou un parcours uniquement guidé par les opportunités qui se présentent ?

Une approche participative
Nos croyances et nos pratiques vis-à-vis de l’administration et plus largement du politique doivent évoluer si l’on souhaite voir s’opérer des changements adaptés à nos besoins et respectueux de l’environnement. Droit à l’information, interpellation, participation aux décisions qui nous concernent… la balle est dans notre camp !

Mais la mobilisation citoyenne doit être recherchée, accompagnée et soignée par des élus soucieux d’en appliquer les principes d’objectivité et de transparence pour eux-mêmes et pour l’administration. L’information doit être continue, les outils de communication accessibles, adaptés et renouvelés et les modes d’intervention professionnalisés.

Une posture démocratique
Contribuer à faire vivre la démocratie à l’échelon le plus proche des gens, de leurs préoccupations, de leurs projets, de leurs rêves même, ça se travaille ! Nous voulons rendre la démocratie communale plus transparente, rétablir un cadre clair et rendre l’accès à l’information plus aisé, en allant au-devant des attentes des habitants.


Nos propositions

Cliquez sur les liens pour découvrir les compléments d’info en vidéo

1. Veiller à associer les différents services concernés tout au long des projets réalisés.

2. Récolter l’avis de la population (consultation populaire, référendum) avant la mise en œuvre d’un projet ayant des effets significatifs sur la vie d’un quartier ou de la commune en veillant à s’entourer du personnel adéquat.

3. Organiser une présentation publique du projet global de la commune et assurer une communication continue de son avancement à l’attention du personnel communal, du secteur associatif et des habitants.

4. Organiser des ateliers « comprendre le budget communal » en vue d’initier des « budgets participatifs ». Ces expériences permettront aux habitants de participer à l’élaboration et à la gestion d’une partie des finances communales allouée à un poste déterminé.

5. Systématiser lors des rencontres avec la population la présence d’un animateur formé, garant du partage équitable de la parole, de la prise de note et des suites de la réunion.

6. Diffuser les ordres du jour aux membres de l’opposition au moins 15 jours avant la tenue du Conseil communal plutôt que 8 jours afin de mieux préparer les dossiers.

7. Consulter et impliquer le Conseil communal des enfants et le Conseil consultatif des aînés dans différentes politiques communales.

8. Publier un bulletin communal de qualité. Le comité de rédaction sera composé de citoyens, de représentants d’associations et d’élus de toutes les tendances. Les débats du Conseil communal et les avis émis par les commissions et conseils consultatifs y seront présentés.

9. Définir un code de déontologie consacré, notamment, à la question des cumuls des mandats et conflits d’intérêts ainsi qu’aux relations entre les élus et les citoyens afin de prévenir toute forme de clientélisme.

10. Clarifier les liens entre le pouvoir communal et les associations locales, éclaircir les moyens mis à disposition et renforcer leurs relations.



Une équipe pour porter ces idées :


CADRE DE VIE / ÉNERGIE / CONSOMMATION / SAVOIRS / SOLIDARITÉS